Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction

L’emploi intermittent en 2014 : de la mauvaise interprétation du nombre d’intermittents

6 octobre 2015 • Mis à jour le 27 février 2016 | par AFAR

Pôle-Emploi a publié le 23 septembre dernier un rapport sur L’emploi intermittent dans le spectacle au cours de l’année 2014. Le chiffre de 256 000 salariés intermittents du spectacle, « en hausse de 4,8% depuis 2010 », contribue malheureusement par sa mise en avant à une analyse erronée de la situation.

La hausse du nombre d’intermittents en 2014, mise en avant par le rapport de Pôle Emploi sur L’emploi intermittent dans le spectacle au cours de l’année 2014 [1], a été reprise par plusieurs médias, alors qu’elle ne représente qu’une augmentation de 0,8% par rapport à 2013 et correspond en réalité à une hausse du nombre de cotisants.

De l’augmentation du nombre d’intermittents au déficit de l’UNEDIC qui empire, il n’y a qu’un pas que certains se sont à nouveau empressés de souligner, comme Les Échos [2] ou Le Figaro [3].

Il faut pourtant se pencher un peu plus en détail sur les chiffres publiés par Pôle Emploi pour en tirer les véritables informations utiles.

Un nombre d’intermittents à relativiser

Comment peut-on ainsi mettre en avant une si faible hausse du nombre d’intermittents (+0,8%) quand 28% d’entre eux ne travaillent que 24 heures ou moins dans l’année (ou que 25% d’entre eux ne réalisent qu’un seul contrat au cours de l’année) ?

En analysant le graphique publié dans le rapport de Pôle Emploi, on se rend compte que sur l’année 2014, près des 2/3 des intermittents n’atteignent pas le nombre d’heures nécessaires pour prétendre à une indemnisation (ARE), à savoir 507 heures de travail déclarées sur 10 mois (annexe VIII) ou 10,5 mois (annexe X). Mais tous cotisent bien pour le régime ! Tout comme les 2,1% travaillant plus de 1440 heures qui cotisent plus et plus longtemps.

JPG - 185.5 ko
Intermittents : heures travaillées en 2014
Original Pôle Emploi
JPG - 343 ko
Intermittents : heures travaillées en 2014
Source : Pôle Emploi / Analyse complémentaire : AFAR

De source syndicale, le nombre d’intermittents indemnisés reste quant à lui stable, à 111 000 personnes.

Pour mémoire, en 2011 et selon les chiffres de Pôle Emploi, seuls 43% des intermittents ont bénéficié d’au moins une journée d’indemnisation au cours de cette année (254 394 cotisants pour 108 658 allocataires), le nombre d’allocataires indemnisés en fin d’année s’étant établi à 89 055 cette même année.

[mise à jour du 26/02/2016]
Selon les derniers chiffres publiés par Pôle Emploi [4], les allocataires indemnisés au moins une journée au titre des annexes 8 et 10 en 2014 sont au nombre de 114 900, soit 45% des 256 000 cotisants. Le nombre d’allocataires indemnisés en fin d’année s’établit à 92 700.

Le déficit de l’UNEDIC n’est pas lié aux Annexes VIII et X

Les annexes VIII (techniciens) et X (artistes) ont une balance analytique (différence entre recettes et dépenses) quasi stable depuis 10 ans (autour de moins 1 milliard d’euros) alors que le déficit de l’UNEDIC, lui, a varié sur la même période, à cause de la crise économique et de la variation du nombre de chômeurs.

D’après le Dossier de référence de la négociation 2016 conçu par l’UNEDIC et publié en février 2016 [5], les balances analytiques des dispositifs d’assurance chômage couvrant les salariés sous contrats de courte durée étaient en 2014 de :

  • - 1,034 milliards € pour les annexes VIII et X
  • - 1,950 milliards € pour l’annexe IV (Intérim)
  • - 5,787 milliards € pour les CDD (hors annexes VIII et X)

En 2014, les allocataires indemnisés au titre des annexes VIII et X ne représentent que 3,9% des allocataires (114 900 / 2 952 800) [6], pour 3,5% des dépenses totales de l’UNEDIC (1,310 Md€ / 37,746 Md€) [7].

Pourquoi alors stigmatiser le régime des intermittents ?

Ainsi, il est faux de marteler que « la hausse continue du nombre d’intermittents, aggrave mécaniquement le déficit du régime » [8].


Notes

[1] L’emploi intermittent dans le spectacle au cours de l’année 2014 : http://www.pole-emploi.org/statisti...

[2] Le nombre d’intermittents du spectacle continue de progresser : http://www.lesechos.fr/economie-fra...

[3] Hausse du nombre d’intermittents en 2014 : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/20...

[4] Les allocataires indemnisés au titre des annexes 8 et 10 en 2014 - http://www.pole-emploi.org/statisti...

[5] Dossier de référence de la négociation 2016 (chapitre 3) : http://www.unedic.org/etude-et-prev...

[6] Demandeurs d’emploi indemnisés au 30 septembre 2014 - http://www.pole-emploi.org/statisti...

[7] Voir 5.

[8] Voir 3.

PARTAGER :

publicités

Profils mis à jour

Benoît BARAQUIN

2e assistant réalisateur


Valérie PAILLARD

2e assistante réalisateur


Estelle CHAUVIN

2e assistante réalisateur


Laure MONRRÉAL

1ère assistante réalisateur


Olivia DELPLACE

2e assistante réalisateur


Articles récents


© AFAR 2017 | contact | espace membres | Plan du site | charte | crédits
site réalisé avec le concours de la Commission du Film d'Île-de-France et du CNC