Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction

Accord du 22 mars relatif à l’indemnisation du chômage : le coup dur du nouveau différé d’indemnisation pour les intermittents

23 mars 2014 | par AFAR
afar.cc/1805

Suite à l’Accord national interprofessionnel relatif à l’indemnisation du chômage établi par les partenaires sociaux le 22 mars, nous avons dressé un comparatif entre l’ancienne et la nouvelle formule de calcul du différé d’indemnisation des intermittents (annexes VIII et X).
Les résultats font ressortir une explosion du nombre de jours de différé dans un grand nombre de cas.


Tous les salaires, « petits », « moyens » et « hauts », sont concernés par une augmentation (parfois énorme) du différé d’indemnisation.

Seuls les plus « petits » salaires ne semblent pas concernés.

Voir le tableau comparatif et les différents modes de calcul ci-dessous :

PDF - 68.5 ko
UNEDIC - exemples différés d’indemnisations - AFAR

A noter que le calcul du délai d’indemnisation reste inchangé, à savoir :

Délai d’indemnisation = différé d’indemnisation + délai d’attente (7j) (le cas échéant) + différé d’indemnisation spécifique (le cas échéant)


EDIT 6 mai : la formule du calcul a changé après renégociations. Retrouvez le nouveau calcul dans l’article Accord relatif à l’indemnisation du chômage : le détail du nouveau différé d’indemnisation pour les intermittents (après renégociations)


Pour plus d’informations concernant le délai d’attente et le différé d’indemnisation spécifique, vous pouvez vous reporter au livret CAP édité par le CIP-IDF (chapitre 12 p.43) : http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=6167

 

PARTAGER :

publicités

Profils mis à jour

Ali CHERKAOUI

1er assistant réalisateur


Philippe BOURDAIS

1er assistant réalisateur


Romain BAUDIN

1er assistant réalisateur


Elodie BATICLE

1ère assistante réalisateur


David CAMPI LEMAIRE

1er assistant réalisateur


Articles récents


© AFAR 2020 | contact | espace membres | Plan du site | charte | mentions légales | cookies
site réalisé avec le concours de la Commission du Film d'Île-de-France et du CNC