Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction

Convention collective : Le Conseil d’Etat suspend en partie l’extension

6 septembre 2013 | par AFAR
afar.cc/1597

Communiqué du Conseil d’Etat - 6 septembre 2013

– Décision contentieuse – Le juge des référés du Conseil d’État suspend en partie l’exécution de l’arrêté du ministre du travail portant extension de la convention collective nationale de la production cinématographique.


Le 1er juillet 2013, le ministre du travail, a pris un arrêté étendant, à compter du 1er octobre 2013, la convention collective nationale de la production cinématographique, signée le 19 janvier 2012, à l’ensemble des entreprises françaises de production de films cinématographiques ou publicitaires et aux entreprises étrangères produisant tout ou partie d’un film sur le territoire français. Cette convention a notamment pour objet de fixer les conditions de rémunération des salariés employés lors de la production d’un film. Des associations et syndicats de producteurs de films ont formé un recours en annulation contre cet arrêté et ont demandé au juge des référés du Conseil d’État d’en suspendre provisoirement l’exécution.

La procédure de référé suspension permet de demander au juge administratif la suspension provisoire de l’exécution d’une décision, le temps que l’affaire soit jugée au fond, dès lors que deux conditions sont remplies : il faut, d’une part, que l’urgence le justifie, et, d’autre part, qu’il soit fait état d’un moyen propre à créer, en l’état de l’instruction, un doute sérieux quant à la légalité de la décision.

Le juge des référés du Conseil d’État a estimé, d’une part, qu’il existait un doute sérieux sur la légalité de l’arrêté contesté tenant à la condition de représentativité exigée pour l’extension d’une convention collective. Il a relevé que la convention en litige n’avait été signée que par une seule organisation d’employeurs, regroupant quatre sociétés de production qui n’ont assuré la production que d’environ 1 % du total des films d’initiative française et ne représentent ainsi que 5 % environ des salariés dans le secteur de la production de films.

Le juge des référés a considéré, d’autre part, que la condition d’urgence était remplie, compte tenu de l’impact financier de la convention collective sur la production des films, pour les films dont le budget global est très réduit et dépend étroitement de la masse salariale. Il a notamment relevé que la convention collective a elle-même prévu, pour les films dont le budget global est inférieur à 2,5 millions d’euros ou à 1,5 million d’euros pour les courts métrages et les films documentaires, un mécanisme dérogatoire. Mais il a constaté que la mise en place effective de ce dispositif dérogatoire, qui prévoit notamment qu’une commission paritaire devra examiner les demandes tendant à bénéficier de la dérogation, n’est pas assurée à la date du 1er octobre 2013.

Dans ces conditions, le juge des référés du Conseil d’État a suspendu l’exécution de l’arrêté du ministre du travail portant extension de la convention collective nationale de la production cinématographique en tant qu’il rend obligatoire cette convention collective aux productions de films entrant dans le champ du mécanisme dérogatoire tant que le dispositif prévu n’aura pas été effectivement mis en place, ou, si elle est antérieure à cette date, jusqu’à la décision du Conseil d’État sur la requête en annulation présentée par les requérants.


Voir en ligne : Communiqué du Conseil d’Etat

PARTAGER :

publicités

Profils mis à jour

Olivier FALKOWSKI

2e assistant réalisateur


Ali CHERKAOUI

1er assistant réalisateur


Matthieu DE LA MORTIÈRE

1er assistant réalisateur


Alain OLIVIERI

1er assistant réalisateur


Florence GATINEAU-BEX

2e assistante réalisateur


Articles récents

1 COVID19, cinéma, audiovisuel, annulations de tournages, activité partielle, indemnisation, allocation chômage... les dernières informations concernant les intermittents
24.06.2020 || Actualités Générales

Cet article recense et recensera les informations et annonces importantes concernant les intermittents ...

2 Lettre ouverte des associations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel aux syndicats de producteurs
9.07.2020 || Actions

Producteurs et salariés : repartons ensemble du bon pied... ~ Paris, le 9 juillet 2020 Les derniers ...

3 Documents essentiels et officiels pour une reprise des tournages dans le respect des recommandations sanitaires liées à la pandémie de COVID19
24.06.2020 || Actions

Après la publication par le ministère du Travail du Protocole national de déconfinement le 3 mai dernier, ...

4 Rappel des bonnes pratiques pour lutter contre les infections virales (grippe, coronavirus...)
26.02.2020 || Actions

Dans un contexte international d’épidémie de coronavirus Covid-19, nous rappelons ici à toutes fins utiles ...

5 Communiqué commun des CCHSCT cinéma et audiovisuel concernant le coronavirus COVID19
10.03.2020 || Actions

Suite aux nombreuses questions parvenues aux CCHSCT concernant l’épidémie du Coronavirus, ce communiqué a ...

6 Convention Collective Nationale de la Production Audiovisuelle
1er.09.2018 || TELEVISION (CCNPAV)

Texte intégrant les avenants n° 1 du 12 février 2007, n°2 du 15 novembre 2007, n°3 du 15 décembre 2008, ...

 


© AFAR 2020 | contact | espace membres | Plan du site | charte | mentions légales | cookies
site réalisé avec le concours de la Commission du Film d'Île-de-France et du CNC