Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction

La Cour des Comptes critique l’aide publique à la création audiovisuelle

9 décembre 2013 | par AFAR webmasters
afar.cc/1685

PARIS, 08/12/2013 (AFP)
Un rapport de la Cour des comptes évalue le soutien public au cinéma et à la production audiovisuelle à 1,6 milliard d’euros en 2012, révèle dimanche le Journal du Dimanche.


Le JDD affirme avoir eu connaissance de ce « rapport que vient d’achever la Cour des comptes sur le soutien public au cinéma et à la production audiovisuelle », et « qui vient d’atterrir sur le bureau de la ministre de la Culture ».

« Ce rapport n’est pas définitif et ne peut pas être communiqué », a déclaré de son côté le ministère de la Culture, interrogé par l’AFP.

Selon le JDD, la Cour évalue « l’effort public en faveur de ce secteur » à 1,6 milliard d’euros en 2012 : 1 milliard pour la production audiovisuelle et 600 millions pour le cinéma.

« Malgré les réussites et les succès dont il peut s’enorgueillir, le système français souffre d’insuffisances, voire de dérives qui non seulement le fragilisent (...), mais s’avèrent de moins en moins compatibles avec la situation actuelle de raréfaction de la ressource publique », indique le document de la Cour cité par le JDD.

« Le rendement des aides publiques n’est pas optimisé par rapport aux objectifs auxquels celles-ci pourraient prétendre », cite encore l’hebdomadaire du dimanche.

Toujours selon le JDD, la Cour pointe notamment les films à gros budget : « Le principe du toujours plus n’est pas compatible avec l’état de nos finances publiques ».

Les magistrats s’inquiéteraient également du fait que l’avance sur recettes (28,2 millions d’euros en 2012) « n’est presque jamais remboursée », écrit le JDD. « Entre 2002 et 2012, le montant moyen remboursé est de 5,2% », ajoute-t-il.

Par ailleurs, selon le document cité par le JDD, les magistrats relèvent que « l’oeuvre cinématographique perd progressivement son statut d’appel sur les chaînes hertziennes classiques ». En 2012, indique l’hebdomadaire, seulement 7 films figuraient dans les 100 premières audiences, alors qu’en 1986, 43 films étaient en tête des 50 meilleures audiences.

« La Cour des comptes propose de lever quelques-unes des contraintes imposées aux chaînes (pas de film le samedi soir et le mercredi...) », croit savoir le JDD.


Voir en ligne : Source

PARTAGER :

publicités

Profils mis à jour

Ali CHERKAOUI

1er assistant réalisateur


Philippe BOURDAIS

1er assistant réalisateur


Romain BAUDIN

1er assistant réalisateur


Elodie BATICLE

1ère assistante réalisateur


David CAMPI LEMAIRE

1er assistant réalisateur


Articles récents


© AFAR 2020 | contact | espace membres | Plan du site | charte | mentions légales | cookies
site réalisé avec le concours de la Commission du Film d'Île-de-France et du CNC