Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction
#8

Documents essentiels et officiels pour une reprise des tournages dans le respect des recommandations sanitaires liées à la pandémie de COVID19

27 mai 2020 • Mis à jour le 31 août 2020 | par AFAR
afar.cc/2872

Après la publication par le ministère du Travail du Protocole national de déconfinement le 3 mai dernier, les CCHSCT de la production cinématographique et audiovisuelle ont publier leur Guide des préconisations de sécurité sanitaire, socle commun des mesures minimales à respecter pour envisager la reprise d’activité dans le contexte de l’épidémie de COVID19.


Edit du 31 août 2020 : publication du Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19 par le Ministère du Travail.

Ces 2 documents servent de bases de recommandations et de conditions sanitaires minimales à respecter lors de la préparation, le tournage et la post-production.
Les CCHSCT publieront dans un second temps des fiches pratiques par situation, fruit d’un travail commun avec les Associations professionnelles de techniciens membres de la CST.

Nous rappelons que les 4 mesures essentielles pour limiter la propagation du virus, dans la vie de tous les jours comme en tournage, sont :

  • la distanciation physique
  • le port du masque systématique en espace clos et si cette distanciation ne peut être maintenue en extérieur
  • le lavage régulier des mains
  • l’aération régulière des espaces clos


Guide des préconisations de sécurité sanitaire des CCHSCT pour les activités de la production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire

➜ Par les CCHSCT cinéma et audiovisuel

PDF - 576.1 ko
Guide des préconisations de sécurité sanitaire (CCHSCT)
*** Validé par les partenaires sociaux, ce guide transmis au ministère du travail doit encore recevoir l’agrément des autorités. Il constitue néanmoins, à ce jour, une piste sérieuse de réflexion pour les entreprises. (source)***

Les CCHSCT de la production cinématographique et audiovisuelle proposent ici des éléments de réponse dans le contexte plus global de la prévention des risques en entreprise et de l’obligation générale de sécurité (article L 4121-1 du code du travail).

Ce socle commun est complémentaire aux dispositifs mis en place par les autorités, qu’il s’agisse des mesures sanitaires (gestes barrière, distanciation, etc.), administratives (prescriptions des autorités locales dans le cadre des autorisations de tournage notamment) et du protocole national pour le déconfinement des entreprises publié par le ministère du travail.

Ce socle commun doit être considéré à la fois comme :

  • Un ensemble de recommandations applicables dans la situation actuelle et correspondant à l’état des connaissances à notre disposition. Les CCHSCT pourront être amenés à faire évoluer ce texte en fonction de l’évolution de la situation sanitaire ;
  • Des pistes de réflexions que les entreprises du secteur devront s’approprier pour conduire leur évaluation du risque, adapter leur organisation et les mesures de prévention en fonction de l’évolution de la pandémie, des décisions prises par les autorités nationales et locales et dans l’éventualité d’une crise similaire.


Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19

➜ Par le ministère du Travail

PDF - 1.2 Mo
Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19 (Ministère du Travail) v. 31 août

Ce nouveau protocole national, qui se substitue au protocole national de déconfinement précédemment mis en ligne, a vocation à s’appliquer à partir du 1er septembre 2020.
Il découle d’un avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP), publié le 14 août, relatif à la transmission du virus par aérosols,
Dans cet avis, le HCSP a formulé la recommandation du port systématique de masques dans tous les lieux clos publics et privés collectifs.

Le protocole rend systématique le port du masque dans les espaces partagés et clos à compter de la rentrée.

Toutefois, sur le fondement d’un avis rendu le 28 août par le HCSP, au regard de la diversité des organisations et des environnements de travail d’une part et de la diversité de la circulation du virus sur les territoires, deux cas peuvent faire l’objet d’une dérogation au port du masque :

  • Lorsque le salarié travaille seul dans son bureau ;
  • En atelier, où les salariés sont souvent amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne, dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière.

L’avis permet par ailleurs un assouplissement dans le cas des bureaux partagés, notamment les open space : un salarié qui est à son poste de travail pourra, enlever temporairement son masque si un certain nombre de critères, dont le nombre variera en fonction du niveau de circulation du virus dans le département, sont remplis. Il est en exclu de retirer le masque de manière permanente toute la journée.


Comment bien porter et utiliser un masque

➜ Par le CMB


Comment bien se laver les mains


Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de santé et de sécurité au travail ?

➜ Par le CMB

L’employeur est tenu à une obligation de sécurité de résultat, dont il doit assurer l’effectivité.

PDF - 385.4 ko
CMB FAQ responsabilités employeur

Sources :
- Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19 (Ministère du Travail)
- Guide des préconisations de sécurité sanitaire des CCHSCT pour les activités de la production audiovisuelle cinématographique et publicitaire (CCHSCT)
- Comment bien utiliser un masque (CMB)
- Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de santé et de sécurité au travail ? (CMB)

PARTAGER :

publicités

Profils mis à jour

Marie LEVENT

1ère assistante réalisateur


Ali CHERKAOUI

1er assistant réalisateur


Natalie ENGELSTEIN

1ère assistante réalisateur


Olivier SAGNE

2e assistant réalisateur


Olivier BRETON

2e assistant réalisateur


Articles récents


© AFAR 2020 | contact | espace membres | Plan du site | charte | mentions légales | cookies
site réalisé avec le concours de la Commission du Film d'Île-de-France et du CNC